Salut & Fraternité

Le trimestriel de la laïcité en Province de Liège

  • Audrey Taets
    Audrey Taets
    coordinatrice du service Solidarité

La désobéissance civile, un nouvel art de militer ?

Le Centre d’Action Laïque de la Province de Liège, dans sa volonté d’inscrire au cœur de son action les valeurs que sont : le libre examen, le déve­lop­pe­ment de l’esprit critique, la culture du débat, a orga­nisé le jeudi 20 mai dernier une table ronde autour de la ques­tion : « Faut-il apprendre à déso­béir ? L’action directe non violente et la déso­béis­sance civile : un nouvel art de militer… »

L’objectif de cette table ronde était d’interroger les nouvelles formes d’expression de la contes­ta­tion. Alors que les grands rituels que sont la grève et les mani­fes­ta­tions n’aboutissent plus, et proposent davan­tage une posi­tion défen­sive que construc­tive, surgissent dans les années 2000 une géné­ra­tion de collec­tifs qui braquent les projec­teurs sur les points noirs de la société : loge­ment, pauvreté, OGM, chasse aux sans papiers, armes nucléaires…

Qui sont-ils ? Quels sont les traits communs en termes d’organisation et d’action de ces collec­tifs alter­na­tifs ? Quelle est la légi­ti­mité de leurs actions souvent opérées à la limite de la léga­lité ? Faut-il respec­ter les lois, les règles quand elles sont consi­dé­rées par la majo­rité comme contraires aux droits fonda­men­taux ? S’agit-il d’une nouvelle forme de contes­ta­tion à côté des tradi­tion­nelles grèves et manifs qui aujourd’hui ont atteint leurs limites ? S’agit-il d’une façon de ré-enchan­ter le monde marqué par le jeu, le rêve, la créa­ti­vité et le plai­sir de lutter ensemble ? Quelle est l’efficacité de ces actions ?

Quatre-vingts élèves de 5e secon­daire de l’athénée Léonie de Waha ont parti­cipé avec grand inté­rêt à l’activité. La ques­tion de la déso­béis­sance civile ainsi que le sens porté par de telles actions n’ont pas manqué de les inter­pel­ler. Nous avons reçu de brillants élèves, capables de construire un raison­ne­ment sur toutes ces ques­tions de manière parti­cu­liè­re­ment inté­res­sante. Un grand merci pour cet échange.

< Retour au sommaire