Salut & Fraternité

Le trimestriel de la laïcité en Province de Liège

  • Renaud Erpicum
    Renaud Erpicum
    coordinateur au service Actions locales de Seraing

Confinés ? Oui mais ensemble !

Mars–avril 2020 : l’équipe des ateliers se demande comment travailler le vivre ensemble, lutter contre la ségré­ga­tion scolaire et tisser du lien social avec des enfants prin­ci­pa­le­ment margi­na­li­sés en période de ­confi­ne­ment ?


Si le délé­gué géné­ral aux droits de l’enfant prône, à raison, la relance des diverses struc­tures d’accueil dès que possible dans le respect des consignes de sécu­rité, c’est juste­ment la diffi­culté à faire respec­ter ces consignes voire l’absence de celles-ci dans certains domaines qui posent problème. Oui la situa­tion actuelle contre­vient grave­ment aux droits des enfants et certai­ne­ment, une fois de plus, à la portion la plus dému­nie d’entre eux : celle qui est contrainte de vivre dans des foyers précaires, inadap­tés voire insa­lubres, celle qui ne peut comp­ter sur une struc­ture fami­liale orga­ni­sée et stable, celle qui est livrée à elle-même.

Alors, sans attendre, l’équipe des ateliers a déve­loppé des solu­tions, cher­ché d’autres manières de travailler comme en créant le groupe Face­book Confi­nés ? Oui mais ensemble ! afin de diffu­ser une infor­ma­tion critique ; de soute­nir mora­le­ment les parents, les enfants, les familles ; de garder un contact au bout d’un message privé, d’un sms, d’un appel. Beau­coup de membres voient les messages, certains réagissent, échangent. Régu­liè­re­ment des fenêtres « popent » avec un simple « comment allez-vous ? ». Pas toujours de longs discours mais certai­ne­ment une manière de se rassu­rer et de se dire que nous ne sommes pas seuls.

< Retour au sommaire