Salut & Fraternité

Le trimestriel de la laïcité en Province de Liège

  • Hervé Persain
    Hervé Persain
    président du Centre d'Action Laïque de la Province de Liège

Le mot du président

On a pu croire que le 15 septembre 2008, avec l’écroulement de la banque Lehman Brothers et la réac­tion en chaîne que cela a entrainé, allait sonner le glas du modèle écono­mique contem­po­rain et de sa mondia­li­sa­tion… Mais les élites ont trouvé les ressources pour enrayer cette chute et sauver les banques, pour éviter les consé­quences sociales catas­tro­phiques qui s’annonçaient. Les inté­rêts des possé­dants ont bien été défen­dus, mais qu’en est-il des popu­la­tions qui conti­nuent, aujourd’hui et partout dans le monde, d’en souf­frir ?

Renflouer les banques était la seule prio­rité pour sauver nos socié­tés, mais les citoyens de la rue ont-ils été renfloués ? Eux qui, surtout dans les pays les plus touchés, se retrouvent sans emploi, sans soutien social, médi­cal, et sont victimes de cette course, incon­tour­nable, dit-on, pour épon­ger la dette et répondre au cadre imposé par le FMI, par l’Europe, par les tenants du libé­ra­lisme, alors que la main invi­sible annon­cée et salva­trice selon leurs promesses, n’est toujours pas palpable en ce XXIe siècle. Les moyens déployés pour sauver les finan­ciers dépassent de loin pour­tant les montants et les enjeux de la chasse à la dette, et les poli­tiques ont répondu présents pour prendre des mesures coura­geuses et terri­ble­ment coûteuses pour les États. Mais lorsqu’il s’agit d’investir pour un ensei­gne­ment de qualité et sans discri­mi­na­tion, ou pour épau­ler les plus néces­si­teux, ou pour tendre vers une méde­cine pour tous et proté­ger notre système de sécu­rité sociale que l’on nous enviait, le courage poli­tique n’est plus le même, et l’on se dit pieds et mains liés par des règles et des proces­sus qui nous dépassent, nous dépos­sèdent de la déci­sion, nous confisquent le gouver­nail.

Est-il possible de renver­ser la tendance et de démon­trer qu’un autre modèle est possible ? Oui, si les citoyennes et les citoyens se mobi­lisent, coopèrent, font preuve d’imagination, de soli­da­rité ! Comme le dit David Van Reybrouck dans une inter­view publiée dans le n° 126 de l’excellent maga­zine Imagine Demain le monde du mois de mars 2018 : « Il faut d’urgence se rappe­ler l’humanisme et l’universalisme ». Ce penseur prône la modé­ra­tion, le juste milieu, et dénonce le carac­tère conflic­tuel de notre société contem­po­raine. De nouvelles soli­da­ri­tés naissent tous les jours, pour contri­buer à un monde durable, soute­nable, comme l’a montré le film Demain. Une autre échelle est en train de se distin­guer de la mondia­li­sa­tion et de la crois­sance intrin­sèque et effré­née que ce modèle écono­mique induit : le local, les richesses communes, dans le respect de l’écologie, au profit du plus grand nombre.