Salut & Fraternité

Le trimestriel de la laïcité en Province de Liège

  • Dorothy Bocken
    coordinatrice du service Relations avec les associations fédérées

La guerre des tranchées n’aura pas lieu !

Après avoir réuni les jeunes à La Cité Miroir et au Centre cultu­rel d’Amay, c’est à l’Espace Dues­berg de Verviers ce 25 février que s’est clôtu­rée la 12e édition du projet Rassem­ble­ment Fête de la Jeunesse Laïque. Cette année, c’est la pièce L’Ennemi du MicMac Théâtre qui a été propo­sée comme anima­tion et support de réflexion. La Fête de la Jeunesse Laïque (FJL), c’est l’aboutissement de six années passées au cours de morale et la célé­bra­tion du passage de l’enfant vers l’adolescence. Ce moment prépare les jeunes à cet événe­ment en aigui­sant leur esprit critique et leur libre arbitre.

L’Ennemi, c’est d’abord un album écrit par Davide Cali et illus­tré par Serge Bloch, mis en scène et inter­prété avec talent par le MicMac Théâtre. La pièce se passe pendant la guerre. On on ne dit pas laquelle, mais il y a des tran­chées. Et dans ces tran­chées, des soldats, et plus parti­cu­liè­re­ment un soldat. C’est la vie, la réflexion et les inter­ro­ga­tions de ce soldat, ennemi d’un autre soldat, que nous avons suivi à travers cette pièce qui propose une réflexion déca­lée, absurde et parfois drôle de la guerre. Une prise de conscience de la symé­trie des situa­tions que vit chaque ennemi au fond de son trou et de sa soli­tude. Parce que personne n’est ennemi tout seul mais pour­quoi est-il mon ennemi ? Qui est-il ? Quelle était sa vie avant la guerre ? N’était-il pas tout simple­ment un homme comme tous les autres, un homme comme moi ?

Le conflit, le rapport à l’autorité, la rela­tion à l’autre, les préju­gés, la notion d’obéissance et de déso­béis­sance sont autant de thèmes que le Centre d’Action Laïque de la Province de Liège a eu envie de parta­ger et de mettre en exergue avec les 585 parti­ci­pants en route vers les FJL 2015 !

< Retour au sommaire