Salut & Fraternité

Le trimestriel de la laïcité en Province de Liège

  • L’équipe de la MDA, « l’Info des Jeunes »

La MDA, « l’Info des jeunes » Une équipe au service des jeunes !

En passant à proximité du pont de Seraing, personne ne peut rater les deux grands buildings situés sur la rive gauche de la Meuse ! C’est au pied de ces tours que s’est installée depuis maintenant 24 ans la MDA, « l’Info des Jeunes », à quelques mètres de la gare routière.

Centre d’information reconnu par la Fédération Wallonie-Bruxelles, l’association accueille des jeunes entre 12 et 26 ans de façon anonyme, gratuite et libre. Il a pour but de favoriser l’analyse et la prise de conscience par les jeunes, des éléments sociaux, culturels, économiques et politiques qui les entourent. Ainsi, l’équipe répond quotidiennement aux nombreuses sollicitations des adolescents en matière d’aide à la recherche d’informations et de jobs d’étudiants, à la rédaction de travaux scolaires ou encore à la mise en place de multiples manifestations et projets visant à rencontrer les préoccupations des jeunes générations.

Mais au-delà du centre d’info, la MDA, « l’Info des Jeunes », ce sont aussi des voyages culturels, des découvertes, des visites de lieux,… Bref, autant de possibilités pour les adolescents de vivre une expérience enrichissante, d’apprendre à vivre ensemble, à respecter la différence, à s’enrichir d’autres cultures, à partager des passions, à construire ensemble… En un mot, à devenir un Citoyen Responsable Actif Critique et Solidaire (CRACS). Toutes les activités proposées par l’association sont en effet l’occasion de transmettre des valeurs, de sensibiliser à une problématique, de permettre un échange et de donner une information de manière participative.

Poussons la porte à la rencontre de son équipe !


Entretien avec

L’équipe de la MDA, « l’Info des Jeunes »

des activités en lien avec les questions et la vie des jeunes

Salut & Frater­nité : Quels services propose la MDA, « l’Info des Jeunes » ?

L’équipe de la MDA, « l’Info des Jeunes » : Outre les demandes d’aide et d’informations sur divers sujets, nous orga­ni­sons égale­ment des acti­vi­tés extra-muros qui se déroulent très souvent à des périodes symbo­liques : jour­née des droits de la Femme, de lutte contre le sida… Depuis dix ans, nous mettons égale­ment sur pied des décades théma­tiques sur des sujets variés, mais toujours en lien avec les ques­tions et la vie des jeunes, comme les métiers de la route ou des arts et du spec­tacle, la sexua­lité, l’enfermement… La prochaine décade prévue en février 2015 est d’ailleurs axée sur les métiers présents sur le site de Liège Airport. Beau­coup sont mécon­nus et pour­tant, il y a là un poten­tiel d’emploi très impres­sion­nant à découvrir.

S&F : Qui pousse la porte de la MDA, « l’Info des Jeunes », et pour quelles raisons ?

MDA : Notre public est très varié. Il s’agit avant tout d’accueillir tout jeune entre 12 et 26 ans, mais il nous arrive aussi de rece­voir des adultes, des parents ou encore des élèves de la fin du primaire. Nous sommes entou­rés d’établissements scolaires diffé­rents, du secon­daire poly­tech­nique ou profes­sion­nel au supérieur.

Aujourd’hui, les demandes sont beau­coup plus variées et se concentrent aussi autour de la recherche d’emploi, dont les jobs étudiants, mais aussi tout ce qui concerne l’orientation scolaire et la rédac­tion de curri­cu­lum vitae pour les contrats d’apprentissage

Il y a une dizaine d’années, la plupart de nos visi­teurs venaient à la recherche de réponses sur ce qui touche de près ou de loin à la sexua­lité, les mala­dies sexuel­le­ment trans­mis­sibles, les plan­nings fami­liaux, la contra­cep­tion… Aujourd’hui, les demandes sont beau­coup plus variées et se concentrent aussi autour de la recherche d’emploi, dont les jobs étudiants, mais aussi tout ce qui concerne l’orientation scolaire et la rédac­tion de curri­cu­lum vitae pour les contrats d’apprentissage (Centre d’éducation et de forma­tion en alter­nance — CEFA, Insti­tut wallon de Forma­tion en Alter­nance et des indé­pen­dants et Petites et Moyennes Entre­prises — IFAPME…). Ces demandes sont plus nombreuses qu’avant, et elles s’étendent de plus en plus vers le job d’étudiant à l’année. Nous sommes aussi amenés à les aider dans la réali­sa­tion de travaux scolaires, mais leurs ques­tions sont très larges et concernent égale­ment l’émancipation, les dépen­dances, l’aide sociale…

S&F : Le mot « mili­tant » évoque-t-il encore quelque chose chez les jeunes ?

MDA : Parmi les jeunes qui fréquentent nos services, plusieurs sont sensi­bi­li­sés à de grandes causes et certains nous solli­citent même pour les aider dans leurs démarches en vue de mener un projet par exemple en matière de santé ou d’aide aux popu­la­tions afri­caines,… On parlera plutôt de mili­tan­tisme écolo­gique ou huma­ni­taire. Ils sont égale­ment impli­qués dans la sensi­bi­li­sa­tion à la problé­ma­tique du sida ou de la violence conju­gale. La MDA leur apporte alors un soutien logis­tique, une aide métho­do­lo­gique, four­nit de la docu­men­ta­tion, des préser­va­tifs et ce gratui­te­ment ou encore les aide à consti­tuer un dossier. Ils ont souvent beau­coup d’idées et de volonté mais manquent parfois un peu de réalisme. En fonc­tion de l’objet de leur préoc­cu­pa­tion, on les oriente donc vers des struc­tures qui ont une recon­nais­sance dans la défense ou le mili­tan­tisme et qui vont pouvoir les enca­drer au mieux.

Parmi les jeunes qui fréquentent nos services, plusieurs sont sensi­bi­li­sés à de grandes causes et certains nous solli­citent même pour les aider dans leurs démarches en vue de mener un projet par exemple en matière de santé ou d’aide aux popu­la­tions afri­caines,… On parlera plutôt de mili­tan­tisme écolo­gique ou humanitaire.

Par ailleurs nous avons en charge la gestion du Conseil commu­nal de la jeunesse de Seraing, à savoir 39 jeunes conseillers très actifs et très impli­qués sur les sujets sociétaux.

Les jeunes ont donc toujours de l’intérêt pour se mobi­li­ser, mais peut-être davan­tage en groupe et de façon encadrée.

S&F : Quelques mots sur votre nouveau projet d’envergure…

MDA : Dans le cadre de notre mission d’éducation perma­nente et suite aux nombreux constats de manque d’informations rela­tives aux problèmes liés à l’adolescence (vie sexuelle, dépen­dances, image de soi, santé,…), nous souhai­tons étendre notre infor­ma­tion à un domaine réservé aux ques­tions liées à l’adolescence via l’ouverture d’un parcours symbo­lique, ludique et didac­tique, unique en Belgique.

Il a été pensé pour répondre aux ques­tions que se posent régu­liè­re­ment les adoles­cents mais il sera bien sûr acces­sible aux adultes, parents, profes­sion­nels et acteurs de terrain. À travers des outils péda­go­giques, des vidéos, des modules et autres jeux inter­ac­tifs, le visi­teur aura la possi­bi­lité de s’informer, de débattre, d’échanger et de réflé­chir à des sujets tels que la vie sexuelle, rela­tion­nelle et affec­tive, le bien-être, l’usage des réseaux sociaux, la violence, les préju­gés, les addic­tions, etc. Le projet a reçu son premier coup de pinceau le 20 mai 2014 et l’équipe travaille acti­ve­ment à la réno­va­tion des lieux et à l’aménagement des pièces théma­tiques et espère pouvoir ouvrir au public prochainement.

 

< Retour au sommaire