Salut & Fraternité

Le trimestriel de la laïcité en Province de Liège

  • Christophe Corthouts
    délégué au service Animations

Démocratie et citoyenneté à Waremme

Depuis le 13 juin, nous savons tous que notre démo­cra­tie vit des heures diffi­ciles. Enfer­rée dans un proces­sus alimenté par des visions oppo­sées du futur de la Belgique, la classe poli­tique a de plus en plus de diffi­cul­tés à garder le contact avec le citoyen. Une situa­tion à laquelle s’ajoutent des tensions écono­miques et sociales. C’est dans cette ambiance toute parti­cu­lière que l’équipe Anima­tions Lo- cales du Centre d’Action Laïque de la Province de Liège propo­sait aux élèves du secon­daire de parcou­rir l’exposition « Citoyen­neté et Démo­cra­tie », réali­sée par le Centre d’Action Laïque du Brabant Wallon.

Au programme : une approche histo­rique de la démo­cra­tie, qui permet­tait de rappe­ler que « un homme, une voix » n’a pas toujours été une évidence. Un retour égale­ment sur les insti­tu­tions belges, dans toute leur complexité. Et enfin, un exer­cice pratique, basé sur la presse quoti­dienne, qui a permis aux élèves de réali­ser à quel point le simple choix d’un mode de scru­tin peut prendre des allures de débat long et ardu.

Dans l’ensemble, lors de leur arri­vée, les visi­teurs se posent les mêmes ques­tions : pour­quoi un système aussi complexe ? Pour­quoi un proces­sus déci­sion­nel aussi lent ? Pour­quoi tant de promesses élec­to­rales ? Après la visite ? Une meilleure compré­hen­sion des néces­si­tés inhé­rentes au système repré­sen­ta­tif… mais encore trop de méfiance face à ce fossé qui paraît sépa­rer le poli­ti­cien du citoyen.

Une preuve de plus que l’apprentissage de la démo­cra­tie ne peut s’entendre que sur le long terme, au travers d’une péda­go­gie appli­quée avec répé­ti­tions et expli­ca­tions. Tout le contraire hélas, des formules à l’emporte-pièce et des solu­tions simplistes trico­tées par certains par pure envie d’occuper le front médiatique.

< Retour au sommaire