Salut & Fraternité

Le trimestriel de la laïcité en Province de Liège

  • Christophe Corthouts
    délégué au service Animations

Le jeu pour apprendre avec sérieux et légèreté

D’avril à juin 2018, la place du jeu dans l’apprentissage sous toutes ses formes était au centre des réflexions avec l’exposition Les Jeux sont faits… pour apprendre. À l’origine de ce nouvel outil, un constat éton­nant : alors que le jeu consti­tue un élément fonda­men­tal dans la dyna­mique d’apprentissage des plus petits, l’aspect ludique tend à dispa­raître au fil du cursus scolaire. Pire, à l’âge adulte, le jeu devient presque anti­no­mique avec le concept d’apprentissage. Jouer, c’est se diver­tir, donc forcé­ment « impro­duc­tif », voire cause de distrac­tion.

Les visi­teurs ont décou­vert à quel point le jeu peut être une porte d’entrée vers l’apprentissage quel que soit l’âge de l’apprenant. Des jeux de rôle aux jeux de coopé­ra­tion, en passant par les jeux vidéos et les serious games, les méca­niques ludiques peuvent servir en de nombreux endroits, à abor­der des théma­tiques perçues comme ardues. En mode « jeu », notre cerveau s’avère souvent plus perméable, plus malléable et plus à même de rete­nir certaines infor­ma­tions.

L’exposition a d’ailleurs abordé l’expérience des Ateliers de soutien à la réus­site, mise en place par le Centre d’Action Laïque de la Province de Liège à Seraing, une initia­tive qui vise à appor­ter de l’aide aux enfants en diffi­culté scolaire, entre autres, par le biais de nombreux jeux. Ce projet pointe égale­ment l’aspect univer­sel d’une approche ludique dans un monde où les langues, les modes de commu­ni­ca­tion ou les règles sociales coha­bitent parfois avec une certaine diffi­culté.