Salut & Fraternité

Le trimestriel de la laïcité en Province de Liège

  • Malika Blach
    déléguée au service Solidarité

Le Flipper de la transition, et le politique dans tout ça ?

Le 8 février dernier, la salle Fran­cisco Ferrer de La Cité Miroir a accueilli un public fourni pour échan­ger au sujet du mouve­ment tran­si­tion­naire et de ses liens poten­tiels et souhai­tables avec le monde poli­tique. Après la présen­ta­tion du webdo­cu­men­taire Le flip­per de la tran­si­tion par deux de ses concep­trices, Mathilde Schmit et Juliette Raskin, celles-ci ont été rejointes par Vincent Watte­let (cofon­da­teur et anima­teur au Réseau Tran­si­tion) et Olivier De Schut­ter (admi­nis­tra­teur du Réseau Tran­si­tion, entre autres enga­ge­ments).

Stimu­lés par les ques­tions du modé­ra­teur de la soirée Jona­than Piron (Etopia) ainsi que par les inter­ven­tions du public, les inter­ve­nants ont discuté des initia­tives locales de tran­si­tion en tant qu’actions très concrètes pour faire société autre­ment. Face aux urgences écolo­giques, clima­tiques et sociales, la tran­si­tion montre que des solu­tions – et un imagi­naire collec­tif alter­na­tif – existent et qu’il est possible de les concré­ti­ser dès à présent. Le mouve­ment se veut posi­tif, construc­tif et n’entend pas attendre des déci­sions poli­tiques pour agir ! Bien sûr, ses acteurs ne sont pas naïfs : ils et elles s’envisagent comme complé­men­taires à d’autres mouve­ments sociaux et asso­cia­tifs, des pièces dans un vaste chan­tier de muta­tions qu’il faudra néces­sai­re­ment enga­ger à l’échelle poli­tique égale­ment.

Forts de ces réflexions, les parti­ci­pants ont eu l’opportunité de s’interroger, l’espace d’une soirée et sans doute ensuite, sur les diffé­rents types d’engagements possibles pour une société juste et durable.