Agenda des associations

VNOUS SOMMES LÀ

| 25.11.2018 > 22.12.2018 | Maison de la Laïcité de Waremme

VNOUS SOMMES LÀ

| 25.11.2018 | Maison de la Laïcité de Waremme

Un mois d’activités autour de la théma­tique de la migra­tion.

Plutôt que de longs discours cette expo­si­tion pose un regard empreint d’humanisme sur les réfu­giés et leur accueil par des citoyens anonymes. Ce sujet brûlant traverse l’ensemble de la société belge et y lais­sera une empreinte profonde et durable. Vous y décou­vri­rez des photos qui chacune raconte, à sa manière, un petit bout de cette grande histoire.

Vernis­sage de l’expo le 25 novembre à 12h en présence du photo­graphe Frede­ric Moreau de Bellaing.

VNOUS SOMMES LÀ

Plutôt que de longs discours cette expo­si­tion pose un regard empreint d’humanisme sur les réfu­giés et leur accueil par des citoyens anonymes. Ce sujet brûlant traverse l’ensemble de la société belge et y lais­sera une empreinte profonde et durable. Vous y décou­vri­rez des photos qui chacune raconte, à sa manière, un petit bout de cette grande histoire.

Moments touchants, instants de soli­tudes, sourires chaleu­reux et rencontres humaines composent l’essentiel de cette expo­si­tion dont, nous l’espérons, vous ressor­ti­rez avec un regard diffé­rent, apaisé et atten­dri sur ces réfu­giés dont la plupart sont tout simple­ment des jeunes cher­chant déses­pé­ré­ment un endroit où vivre, loin des guerres et des persé­cu­tions qui dévastent leur terre d’origine.

Nul ne quitte ses parents, ses frères et soeurs, ses amis, Nul ne perd de trace de sa terre natale, Nul ne plonge dans une traver­sée d’un désert dévo­reur d’hommes, Nul ne subit l’esclavage renais­sant sur les ruines d’un pays détruit, Nul n’affronte une mer deve­nue tombeau de ses frères et des idéaux d’une Europe huma­niste, Nul ne traverse un vieux conti­nent qui cède lâche­ment à ses anciens démons S’il n’est poussé par ce désir de vivre qui nous habite tous, Et s’il n’était simple­ment ques­tion de survivre.

Anima­tions pour groupes scolaires sur réser­va­tion

Visites avec anima­tions à partir de 11 ans.

En asso­cia­tion avec le Centre d’Action Laïque de la Province de Liège, nous propo­sons une série d’animations autour l’exposition « Vnous sommes là » qui s’adaptent au public, de la sixième primaire à la sixième secon­daire.
Ces anima­tions se déclinent en modules d’une fois ou deux fois 50 minutes.

La Formule 50 Minutes
Une courte visite de l’exposition photo, suivie d’une discus­sion, à bâtons rompus, sur les idées reçues à propos de la migra­tion. Qui, quoi, quand, comment ? Quelle est la réalité de la migra­tion face aux idées reçues ?

La Formule de 2X50 minutes
Visite commen­tée de l’exposition suivie d’une ou plusieurs anima­tions :

La ligne du temps migra­toire, comprendre que la migra­tion n’est pas un phéno­mène neuf et qu’il a toujours nourri la richesse de nos pays.
Visages et Paroles, réflexions sur nos préju­gés. A travers un photo-langage, décou­vrir nos réflexes, nos inter­pré­ta­tions et notre vision parfois tron­quée de la réalité.

Origines cultu­relles et melting-pot. Une anima­tion pictu­rales et musi­cales pour décou­vrir à quel point nos cultures s’influencent, se nour­rissent et s’entremêlent.

Image des Migrants dans les médias. A la une des jour­naux, la migra­tion n’est pas toujours présen­tée avec un maxi­mum d’objectivité. Voca­bu­laire, photo­gra­phies, angles d’attaque, comment déco­der le lien entre média et image de migra­tion.

Les deux formules se terminent par la distri­bu­tion de petits fasci­cules du CIRE sur les préju­gés et leurs démon­tages.

Lecture de contes… ateliers d’écriture propo­sés par la biblio­thèque publique libre de Hesbaye et la biblio­thèque « Pierre Perret ».

Anima­tions rencontre pour groupes adultes

Visites en compa­gnie du photo­graphe Frédé­ric Moreau de Bellaing.

Né en 1971 en Région Bruxel­loise. Formé à l’INSAS au début des années 90, il a une longue expé­rience de l’audiovisuel comme graphiste, réali­sa­teur, camé­ra­man et monteur. Paral­lè­le­ment, il déve­loppe une démarche person­nelle autour de la photo­gra­phie. Il y voit un moyen d’expression privi­lé­gié : la photo­gra­phie n’impose pas son rythme tempo­rel au spec­ta­teur. Cette liberté permet au photo­graphe de ques­tion­ner son public et ce rapport plus inter­ac­tif avec le public lui permet de briser les clichés plutôt que de construire un discours préfor­maté.

En 1995, il effec­tue un premier travail photo­gra­phique en Cisjor­da­nie. Il y retourne en 2015 et publie un premier livre dans lequel il aborde le quoti­dien des Pales­ti­niens à 20 ans de distance. Loin des clichés de violences véhi­cu­lés dans les médias, il cherche à huma­ni­ser notre regard. Aujourd’hui, il s’investit dans la plate­forme citoyenne en tant que photo­graphe. Son approche reste fidèle à ce regard humain qu’il pose main­te­nant sur ces grands voya­geurs malgré eux et ces citoyens Belges anonymes qui les accueillent chaque soir par simple souci d’humanité.

Atelier d’écriture : le jeudi 13/12 de 19h00 à 21h00
Proposé par la biblio­thèque « Pierre Perret ».