Agenda des associations

La Déclaration universelle des Droits de l’Homme a 70 ans : une œuvre inachevée ?

Conférence | 14.11.2018 | Salle Catoul

La Déclaration universelle des Droits de l’Homme a 70 ans : une œuvre inachevée ?

Conférence | 14.11.2018 | Salle Catoul

Par Philippe Dejaive, histo­rien, né en 1975 et diplômé de l’Université de Liège en 1992. Il enseigne l’espagnol et les langues anciennes à l’Athénée d’Andenne depuis 2001.

Trois ans après la fin de la guerre et la décou­verte des infâmes crimes géno­ci­daires nazis, les Droits de l’Homme furent procla­més : ils devaient alors être les garants contre toute nouvelle offen­sive de la barba­rie. Ce n’était pas la première fois que ces prin­cipes étaient énon­cés : ils avaient déjà été décla­rés en 1789 à Paris ou à Polleur en s’inspirant du labo­ra­toire d’idées que consti­tue la révo­lu­tion améri­caine.

Septante ans plus tard, il est temps de dres­ser un bilan : si des avan­cées signi­fi­ca­tives ont été réali­sées (suppres­sion de la peine capi­tale, auto­ri­sa­tion de l’euthanasie, amélio­ra­tion notoire de la condi­tion homo­sexuelle), il est toute­fois, plus que jamais, néces­saire de rester vigi­lants.

Aujourd’hui, ne convient-il pas de réécrire cette décla­ra­tion ? Ces droits peuvent consti­tuer un bouclier face à l’intransigeance reli­gieuse ou aux déci­sions liber­ti­cides de certains gouver­ne­ments. Quant à la ques­tion des migra­tions, il faudra la résoudre de manière humaine. Ce sont en effet nos semblables qui errent en Médi­ter­ra­née.
Soirée orga­ni­sée en colla­bo­ra­tion avec le Centre cultu­rel de Wanze.