King Kong Théorie

Théâtre | 07.03.2020 | La Cité Miroir

King Kong Théorie

Théâtre | 07.03.2020 | La Cité Miroir

King Kong Théo­rie est un mani­feste rock’n roll à l’attention des femmes et des hommes, une ode et un encou­ra­ge­ment à la liberté. Tiré du texte auto­bio­gra­phique de Virgi­nie Despentes, il boule­verse les discours bien-pensants et propose un nouveau fémi­nisme perçu comme « une aven­ture collec­tive, pour les femmes, pour les hommes, et pour les autres. Une révo­lu­tion, bien en marche. Une vision du monde, un choix. Il ne s’agit pas d’opposer les petits avan­tages des femmes aux petits acquis des hommes, mais bien de tout foutre en l’air ! »

Sur scène, les trois comé­diennes donnent vie à des mots qui crient dans le texte. Elles parlent d’une seule voix, complices, à l’adresse directe du public. La scéno­gra­phie et la mise en scène renforcent la dyna­mique. Les images et la bande sonore rythment et allègent le propos sans le bana­li­ser.

« J’écris de chez les moches, pour les moches, les frigides, les mal baisées, les imbai­sables, toutes les exclues du grand marché à la bonne meuf, aussi bien que pour les hommes qui n’ont pas envie d’être protec­teurs, ceux qui voudraient l’être mais ne savent pas s’y prendre, ceux qui ne sont pas ambi­tieux, ni compé­ti­tifs, ni bien membrés. Parce que l’idéal de la femme blanche sédui­sante mais pas pute, qu’on nous bran­dit tout le temps sous le nez, je crois bien qu’il n’existe pas ».

Extrait de l’essai King Kong Théo­rie, Virgi­nie Despentes

Une produc­tion du Théâtre Jardin Passion, de l’ASBL Revol­ver, avec le soutien du Panach’Club | Avec Marie-Noëlle HÉBRANT, Maud LEFEBVRE et Delphine YSAYE | Mise en scène par Julie NAYER, assis­tée de Lisa Cogniaux d’après l’essai fémi­niste de Virgi­nie DESPENTES | Créa­tion sonore & musique : Ludo­vic Romain | Créa­tion lumière : Féli­cien Van Krie­kinge | Une program­ma­tion du Centre d’Action Laïque de la Province de Liège | Avec le soutien de la Province de Liège – Service Culture

Un spec­tacle proposé dans le cadre de la jour­née de confé­rences minismes : au croi­se­ment des oppres­sions capi­ta­listes, patriar­cales et racistes.

Avec le soutien de la Province de Liège – Service Culture

Retour à l'agenda