Goulag

Exposition | 07.03.2020 > 31.08.2020 | La Cité Miroir

Goulag

Exposition | 07.03.2020 | La Cité Miroir

Pour la première fois en Belgique, une expo­si­tion large­ment docu­men­tée décor­tique le “Goulag”, ce système concen­tra­tion­naire-carcé­ral extrê­me­ment orga­nisé, mis en place sous Staline en Union sovié­tique. Par exten­sion, le terme désigne aussi les “camps de travail correc­tif” et les villages d'exil par lesquels sont passés des millions de citoyens sovié­tiques entre 1929 et 1953. Dissé­mi­nés sur tout le terri­toire, les camps du Goulag sont érigés au cœur des villes comme dans les plaines glacées de la Sibé­rie. 

Prônant la réédu­ca­tion par le travail, le Goulag devient un acteur majeur de l’industrialisation forcée et sert la colo­ni­sa­tion des régions éloi­gnées avec de nombreux dépla­cés assi­gnés à rési­dence dans des terres inhos­pi­ta­lières. 

L’exposition Goulag retrace l’histoire de ce système méconnu via des dessins réali­sés en camp, des photo­gra­phies, des docu­ments d’arrestation, des règle­ments de travail ou encore des jour­naux poli­tiques. Sans oublier la vie dans les camps, où coha­bitent hommes, femmes, enfants, délin­quants et prison­niers poli­tiques. 

Comment sont nés les camps du Goulag ? Avec quelles inten­tions et consé­quences ? Inédite, cette expo­si­tion revient sur les origines d’un tel contexte de violence, tout en inter­ro­geant les enjeux actuels de ce système.

Visite en présence d'un spécia­liste à 15h30 le mercredi et le samedi
Sur réser­va­tion – 8€ (entrée + visite guidée)

Une program­ma­tion de l'asbl MNEMA Centre Pluri­dis­ci­pli­naire de la Trans­mis­sion de la Mémoire avec le soutien du Centre d’Action Laïque de la Province de Liège et des Terri­toires de la Mémoire asbl.

Cette expo­si­tion est inspi­rée de l'exposition réali­sée par Le Musée de la Résis­tance et de la Dépor­ta­tion de l’Isère – Maison des Droits de l’Homme – Dépar­te­ment de l’Isère. Avec le soutien de l’Association Memo­rial Inter­na­tio­nal (Moscow, Russia).

Commis­saire scien­ti­fique de l'exposition : Nico­las Werth

Retour à l'agenda