Salut & Fraternité

Le trimestriel de la laïcité en Province de Liège

  • Cécile Parthoens
    Cécile Parthoens
    directrice au Centre d’Action Laïque de la Province de Liège

Une occasion de démasquer l’injustice ?

À peine le mois de mars venait-il de commen­cer que la pandé­mie de la covid 19 char­riait avec elle son lot de ques­tions et de polé­miques. Celle des masques n’aura échappé à personne.

Très vite, la soli­da­rité citoyenne s’est orga­ni­sée pour répondre à l’appel lancé par celles et ceux qui devaient conti­nuer à s’exposer pour permettre à notre société de fonc­tion­ner. Au départ des dyna­miques parti­ci­pa­tives qu’il cultive depuis plusieurs années via Les Champs des Possibles et Les Fieris Féeries, le Centre d’Action Laïque de la Province de Liège, Arsenic2 et la Bobine d’une part et les parte­naires séré­siens d’autre part, ont pu rapi­de­ment contri­buer à la dyna­mi­sa­tion et à l’alimentation des réseaux de fabri­ca­tion de masques soli­daires.

Notre asso­cia­tion a égale­ment soutenu la démarche d’un certain nombre de sans-papiers. En effet, à l’heure où certains ont tenté de profi­ter de ce nouveau marché de manière éhon­tée, à Liège, la soli­da­rité est venue aussi, très vite, de ces personnes qui, au sein de collec­tifs ou d’associations comme La Voix des Sans Papiers ou Le Monde des Possibles, ont spon­ta­né­ment presté gratui­te­ment des centaines d’heures de travail pour permettre à notre société de conti­nuer à fonc­tion­ner en sécu­rité jusque dans nos palais de justice… « Justice » vous avez dit ? Celle des centres fermés et du rapa­trie­ment forcé de personnes consi­dé­rées a priori comme de dange­reux profi­teurs ? Gageons que nous n’aurons pas la mémoire courte et que cette pandé­mie nous aura immu­ni­sés collec­ti­ve­ment contre les préju­gés hâtifs chaque fois que notre société voudra se proté­ger et que nous ne nous trom­pe­rons pas de « profi­teurs » …

< Retour au sommaire